Avec l’âge, le handicap, après un séjour à l’hôpital par exemple, se déplacer peut devenir problématique

  • Déplacement accompagné pour les courses, aller chez le médecin, à la pharmacie…
  • A pied, en transports en commun, avec le véhicule de notre aide à domicile
  • En zone rurale ou urbaine
  • Ponctuel ou régulier

Chèques « sortir + » acceptés

Une prise en charge financière possible sous conditions.

  • Les chèques « sortir+ », attribués par les caisses de retraite complémentaires, permettent à certains de bénéficier d’une aide financière pour des déplacements accompagnés. Il faut être âgé de plus de 80 ans et percevoir une retraite de l’AGIRC/ARRCO. Pour tout renseignement:

                             – contactez et demandez vos chèques « sortir+ » directement auprès de la plateforme DOMPLUS au 0 810 360 560,

                             – contactez votre caisse de retraite complémentaire.

  • Les CESU préfinancés attribués par les caisses de retraite ou les comités d’entreprise sont acceptés,
  • Pour les personnes retraitées, selon le degré de dépendance établi à partir d’une grille d’évaluation complétée par le médecin traitant, vous pouvez bénéficier d’une aide financière accordée par:

                             – votre caisse de retraite

                             – le Conseil départemental (APA, Aide Sociale).

  • Pour les personnes reconnues handicapées:

                          – après une évaluation par la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées), une prise en charge financière peut être accordée dans le cadre de la PCH (Prestation Compensatrice du Handicap)

                  – une aide financière peut être accordée par le Conseil départemental, dans le cadre de l’aide sociale pour les personnes démunies.

Renseignez-vous auprès des organismes concernés.

Dans tous les cas, nos responsables de secteur référents vous accompagnent, administrativement et socialement, dans vos démarches de demande de prise en charge financière.

 

 

Toute personne, imposable ou non, bénéficie soit d’une réduction d’impôt, soit d’un crédit d’impôt de 50% de la dépense engagée pour une aide à domicile (déduction faite des prises en charge financières obtenues)